– Du graff Breton au jardin de sculptures de Manoli.4 min read

graffs_bretons graff_Rennes_aout_2010

Manoli

Promenade Celtique et graffitique, tête à tête de sculptures métalliques, granitiques et robotiques,
rencontres d’artistes atypiques.

Bref, petite balade artistique en ce beau pays d’Armorique.

 (…)

Rennes la graffitique.

art_urbain_Rennes_aout_2010_21

Rennes une des capitales du duché de Bretagne, chef-lieu du département d’Ille-et-Vilaine est la ville la plus dynamique de France après Toulouse.
Cette ville administrative, capitale régionale est très énergique avec de nombreux étudiants et des activités de pointe notamment dans les nouvelles technologies, télécom, image, réseaux.
Dynamique aussi par son art urbain. Ici vous n’êtes pas obligé de trainer dans les friches ou longer les voies ferrées ou les bretelles d’autoroutes pour découvrir du graff. Le Streets-art y est omniprésent.
La municipalité avec son dispositif « Graffs dans la ville » met à disposition plus de quarante murs et affiche sur son site web un plan des principaux spots de la ville.
Cela n’empêche pas de voir apparaître du graff sauvage, du pochoir et du collage. Chacun s’approprie un petit coin de mur pour s’exprimer.

art_urbain_Rennes_aout_2010_76

Dans cette ville qui sait allier architecture avant-gardiste et conservation du passé, cette galerie à ciel ouvert ne dépare pas dans le paysage. Bien que dans le lot certaines traces laissées par les artistes urbains ne sont pas judicieusement placées ou de moindre intérêt.

art_urbain_Rennes_aout_2010_31


Mais que de fresques de qualité croisées pendant mes 6h de visite, de quoi avoir le tournis l’œil constamment collé à l’objectif.
Je n’ai arpenté que le centre ville et les abords de l’ultra moderne gare mais autant de graffs sont à découvrir dans les autres quartiers. Je dois avouer que j’ai calé devant le nombre mais je conserve le plan édité par la bienveillante municipalité pour une autre visite.

art_urbain_Rennes_aout_2010_94

Mais Rennes c’est aussi l’ « Elaboratoire » et ses artistes plus fous les uns que les autres.
Situé en périphérie de Rennes sur une ancienne zone industrielle, l’occupation moitié légale moitié squat de ces friches et vieux hangars existe malgré divers aléas depuis 1997.
Ateliers de théâtre, de danse, de peinture, de sculpture, de photo, de musique, salle d’expo, ce collectif d’artistes ne manque pas de talents et les compagnies de l’Élabo participent aux activités estivales de la ville.

Elabo_Rennes_08_2010_48

Ce formidable lieu ouvert, autogéré, nous offre une vision libre de l’art sous toutes ses formes.
Les nombreux clichés de graffs et de l’Elabo sont à voir dans ma galerie « art urbain, Rennes »

St-Malo la granitique.

St_Malo_aout_2010

St-Malo intra-muros ne nous offre et ce n’est pas plus mal que de discrets et amusants pochoirs. Pas d’art urbain à St-Malo mais de l’art marin ou plutôt de l’art brut.
Tout à côté à l’est, sur la commune de Rothéneuf à même la falaise de granit, l’abbé Fouré (1839-1910) a sculpté pendant quinze ans plus de 300 personnages connus ayant un rapport avec l’actualité de son époque.
A l’origine polychromes, sculptées en ronde-bosse ou en bas relief, ces œuvres érodées qui sont un parfait exemple de l’art brut restent toutefois splendides.
Son œuvre comprenait aussi des sculptures en bois. Disparues de nos jours, seules quelques cartes postales de l’époque nous montrent l’abbé au milieu de ses totems, saints et dragons.

Sculptures métalliques dans le jardin de Manoli.

Manoli_3

A l’ouest de la cité des corsaires, une fois passé le barrage de la Rance se trouve dans le petit village de La Richardais, l’atelier Manoli.
Le sculpteur Français d’origine crétoise, Pierre Manoli (1927-2001) est né au Caire. En 1976 il décide de se fixer à La Richardais pour y travailler. Sa thématique : la nature et les éléments comme l’eau (la mer) et le feu.
Parmi ses œuvres monumentales on peut retenir deux sculptures à Paris pour la gare Montparnasse Hommage au rail, 1970, et La Grande Voile, 1992. Mais aussi tout le mobilier liturgique de la cathédrale Saint-Corentin à Quimper. Trois cents de ces œuvres sont à admirer dans ce qui fut son atelier, sa résidence et son jardin.

Dinan la touristique.

vielleux

Pas d’art urbain non plus à apercevoir dans la ville médiévale de Dinan mais une rencontre sympathique avec la sculptrice Laëtitia Lavieville et quand même de l’art de rue avec ce vieux vielleux barbu. Toute quête en pays Elfique mérite son barde car comme de bien entendu tout s’y termine en musique.

Mr Yak
Le Havre, le 17/08/2010.

Sources :
Wiki. Rennes.
L’Elaboratoire.
Wiki. Les rochers sculptés de Rothéneuf, Art brut.
L’œuvre de Pierre Manoli.
L’atelier de Laëticia Lavieville.

collage_Rennes_aout_2010

art_urbain_Rennes_aout_2010_78

art_urbain_Rennes_aout_2010_8

musee-bretagne-rennes

art_urbain_Rennes_aout_2010_198

art_urbain_Rennes_aout_2010_18

Elabo_Rennes_08_2010_52

affiche_elabo

Elabo_Rennes_08_2010_15

rochers

rochers_sculpts

Manoli_2

Manoli_1

Laetitia_lavieville

 

Une réflexion au sujet de « – Du graff Breton au jardin de sculptures de Manoli.4 min read »

Laisser un commentaire