bombe – Le Havre de Graffs
Jano

– Interview de Jano.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Tramber et Jano, les vieux briscards de Métal Hurlant, au festival de la BD d’humour la « Galéjade » les 12 et 13 juillet 2009. Jano bonjours, je te pose la même question qu’à Tramber, (voir article précédent), que penses tu de l’art urbain, le graff, le pochoir ?Le tag de base, et là je vais passer pour un vieux fasciste réactionnaire, je trouve ça pénible, c’est dégueulasse, ça fait craignos. Voir un blaze souvent bâclé écrit au marqueur n’importe où sur n’importe quoi me fait chier.Quand au graff cela dépend, si c’est des trucs avec […]

graffitis_old_school1

– 1960 – Le graff.

Le tag apparu dans les années 60 aux USA servait aux gangs des ghettos pour marquer et ainsi délimiter leur territoire ou faisait passer un message, une menace. Cela n’a rien a voir avec la recherche artistique des années 70 ou les wagons du métro étaient visés pour écrire son pseudo au marqueur quelque fois agrémenté d’un effet d’ombre. Le but était d’exposer sa signature au plus grand nombre de personnes et de se faire reconnaître par les initiés. L’utilisation de la bombe de peinture de carrosserie a été une véritable révolution qui a fait évoluer le tag vers une […]

expo_jace_paris_2006

– Les Gouzous prennent la pose.

Les Gouzous et à fortiori Jace voyagent et vont montrer leurs « non » frimousses sur les murs de Madagascar, Maurice, Mayotte, Prague, en France, aux Etats-Unis (mais à l’époque pendant ce premier voyage l’état Américain a fait comprendre à Jace que ces performances urbaines n’étaient pas les bienvenues sur la terre de toutes les libertés…) Budapest, Bangkok, Bali, Hong-Kong, Tokyo, etc. Tous ces pays ont vu le Gouzou laisser ses traces dans leurs murs. Maintenant les Gouzous sont des personnages à part entière qui prennent la pose dans des galeries à Londres ou Munich, à Paris et à New-York […]